Arts, maths et fabrication numérique : Escher s’invite au Collège Beaubois

Retour sur un projet pédagogique multidisciplinaire au secondaire, inspiré du graveur Escher et facilité par l’usage de diverses technologies numériques!

Catherine Falgueyret enseigne les mathématiques en 1re année du secondaire au Collège Beaubois. Elle admire depuis longtemps le graveur néerlandais M. C. Escher. Cette année, elle a su faire un usage créatif de l’espace, des appareils et des logiciels disponibles à la Fabrique Beaubois, l’atelier de fabrication numérique (makerspace) du Collège, pour réaliser un projet interdisciplinaire en arts, mathématiques et littératie numérique avec ses élèves.

Catherine Falgueyret et ses élèves.

Son projet a demandé environ 6 périodes de 75 minutes.

À la première période, les élèves ont découvert Escher en répondant à un petit questionnaire sur la plateforme Edmodo à partir des informations disponibles sur le site du musée des Beaux-Arts du Canada.

Les deux périodes suivantes se sont déroulées en classe. Les élèves se sont d’abord appliqués à réaliser un motif de pavage à la Escher. Pour ce faire, ils ont choisi une figure géométrique qu’ils ont déformée pour réaliser le pavage : un carré, un rectangle, un triangle équilatéral ou un parallélogramme.

Ils ont ensuite utilisé, pour la transformation, la technique expliquée dans le manuel Panoramath, qu’ils utilisent dans leur cours de mathématiques, ou sur deux liens (ici et ici) accessibles à partir de leur espace sur la plateforme Edmodo.

Les trois dernières périodes se sont déroulées à la Fabrique Beaubois ou au laboratoire d’informatique du collège. Lors des deux premières périodes, les élèves ont utilisé le logiciel Inkscape, un logiciel libre et open source de dessin vectoriel qui permet la création et la manipulation d’objets, entre autres. Les élèves y ont dessiné les formes qu’ils ont préalablement créées. Finalement, la troisième période a été consacrée au découpage laser.

Les concepts mathématiques traités dans le cadre de ce projet sont les transformations géométriques (réflexion, rotation et translation), ainsi que le plan cartésien. C’est un bel exemple d’activité interdisciplinaire facilitée par l’usage de diverses technologies numériques. On peut visionner une courte vidéo qui montre le résultat du travail des élèves.

 

La Fabrique Beaubois s’agrandit

À peine un an après son ouverture, la Fabrique Beaubois occupera en septembre un tout nouveau local de 3300 pi2, le double la surface actuelle.

L’innovation de s’arrête pas là. En effet, on construit une serre adjacente où sera utilisé le robot jardinier Farmbot. Un concept écologique « révolutionnaire » à explorer!

Intéressé(e) à en savoir plus? Inscrivez-vous au CréaCamp Beaubois, qui aura lieu le 17 novembre 2017 en collaboration avec l’École branchée!


--
Par Ninon Louise Lepage, L'École branchée