Bien joué ! Luttez contre l'intimidation à l'aide de Classcraft

C’est le 2 octobre dernier, dans le cadre de la Semaine contre l’intimidation et la violence à l’école, que s’est tenu au Collège Reine Marie de Montréal le dévoilement d’un outil pédagogique conçu pour répondre au problème de l’intimidation en contexte scolaire.

Bien que l’intimidation ne soit pas une réalité nouvelle, elle demeure une réalité actuelle. Or, de récentes études permettent de mieux comprendre le phénomène et surtout d’améliorer les moyens utiliser pour y remédier. En collaboration avec le Centre de liaison sur l’intervention et la prévention psychosociale - CLIPP, une dizaine d’enseignants provenant de différentes écoles du Québec ont produit un guide visant à appuyer la lutte contre l’intimidation en salle de classe. Au cœur de ce projet se retrouve le jeu de rôle éducatif Classcraft qui favorise une culture de coopération et d’entraide au sein du groupe.

Comprendre l’intimidation pour mieux la contrer

Le guide Bien Joué aide les enseignants et les élèves à reconnaître les quatre formes principales d’intimidation :

  • L’intimidation physique ou sexuelle, qui est la forme la plus visible d’intimidation ;
  • L’intimidation verbale, qui est la forme la plus fréquente ;
  • L’intimidation psychologique ou sociale, qui est la forme la plus sournoise et souvent la plus difficile à observer ;
  • L’intimidation matérielle, qui elle aussi est une forme très visible.

Par ailleurs, le guide précise les caractéristiques qui distinguent l’intimidation des autres types de manifestations antisociales telles que le conflit ponctuel, la taquinerie ou le comportement déplaisant. Afin d’être qualifié d’intimidation, un comportement doit :

  • Avoir pour objectif de frustrer, humilier ou blesser ;
  • Être intentionnel ;
  • Être répété ;
  • Se produire dans une relation de pouvoir inégale.

Finalement, le guide propose des conseils ainsi qu’une liste des pratiques à éviter.

Opter pour une dynamique de valorisation

En se basant sur les résultats observés par les enseignants ayant participé au projet, le guide insiste sur l’importance des comportements prosociaux et sur leur effet positif d’entraînement.

Monsieur Christian Patenaude, professeur de science au Collège Reine Marie, rappelle qu’on met trop souvent l’emphase sur les comportements négatifs des élèves alors qu’on aurait plutôt avantage à appuyer les bons élèves dans leurs comportements prosociaux.

Classcraft est un outil de choix car il permet d’intégrer les comportements prosociaux (XP) et les comportements antisociaux (HP) dans un système de gestion de classe à travers lequel l’enseignant attribue et retire des points à ses élèves pour leurs actions.

Un guide peut être téléchargé ici afin d’aider à configurer les comportements et les pointages dans Classcraft.

Un projet qui reçoit de l’appui

Ce projet a bénéficié d’un support financier de la Fondation Jasmin Roy qui a pour mission de lutter contre la discrimination, l’intimidation et la violence faites aux jeunes du primaire et du secondaire.

Le gouvernement du Québec, par le biais du Programme de soutien à la valorisation et au transfert, a accordé une aide financière au CLIPP dans le but d’appuyer cette initiative.

--
Par Ninon Louise Lepage, l'École branchée