Document infographique, croquis-note et sketchnoting

Dans le cadre du 36e colloque de l'AQUOPS qui se tenait du 27 au 29 mars à Québec, nous avons assisté à un atelier du RÉCIT au sujet du sketchnoting, une technique de prise de note visuelle qui fait appel à une panoplie d'outils pour rendre la pensée visible.

L’atelier 5104 Document infographique et sketchnoting a été présenté par Maude Labonté, collaboratrice au RÉCIT national, domaine de l’univers social et Steve Quirion, conseiller pédagogique également pour le RÉCIT.

Cet atelier avait pour objectif de démontrer l’intérêt de l’utilisation de l’image à des fins pédagogiques. Faisant valoir que la vue est le sens permettant de traiter le plus d’informations et que le dessin exprime souvent mieux une idée ou un concept que les mots, les animateurs ont insisté sur l’importance d’apprendre à lire et à utiliser les images. Celles-ci étant omniprésentes dans le quotidien des élèves, il est primordial de leur enseigner à décoder efficacement l’information qu’elles contiennent.

Pour redonner ses lettres de noblesse aux images comme outils d’apprentissage, les animateurs ont présenté les nombreux avantages liés à leur utilisation, notamment qu’il s’agit d’un excellent moyen mnémotechnique. De plus, les images permettent à leurs utilisateurs de mieux comprendre des notions parfois complexes puisqu’ils doivent réfléchir à la meilleure manière de les représenter visuellement. Cette transposition de mots en images facilite l’appropriation des savoirs puisqu’elle amène leurs utilisateurs à conceptualiser et synthétiser leurs apprentissages.

Les animateurs ont classé les productions issues du sketchnoting en trois catégories :

  • Le réseau conceptuel, dont l’utilité est de permettre d’organiser des concepts en mettant en évidence les liens entre chacun d’eux;
  • Le croquis-note qui est un outil personnalisé et créatif de prise de note;
  • L’infographie, une version plus achevée, plus esthétique, destinée à être partagée et servant à communiquer de l’information.

Par la suite, ils ont montré différentes applications utiles lorsqu’on souhaite expérimenter le sketchnoting, dont Bamboo paper et Jamboard, toutes deux disponibles sur IOS et Android ainsi que Paper, uniquement disponible sur IOS. Ils ont également fourni aux congressistes quelques trucs pour améliorer leurs dessins ainsi que des ressources leur permettant de gagner de l’aisance, notamment l’outil Quick, draw!

Enfin, les animateurs ont énuméré de nombreux exemples d’apprentissages et de concepts en univers social : phénomène physique, ligne du temps, éléments de changement versus éléments de continuité, causes et conséquences, 3QPOC (Quoi, qui, quand, pourquoi, où, comment), autant d’éléments pouvant être soutenus par des images.

Pour accéder à la présentation de l’atelier, veuillez suivre ce lien.

--
Par Nancy Harvey, l'École branchée