Finlande : la forêt comme environnement d'apprentissage formel et informel

On discute aujourd'hui avec Saara Nissinen, chercheuse à l'Université de Finlande orientale, à Savonlinna, qui nous parle d'un projet permettant d'ouvrir la classe sur sa communauté.

Les "Rendez-vous pédagogiques de l’École branchée" sont des entretiens en baladodiffusion avec des acteurs du milieu scolaire d’ici et d’ailleurs. Dans cet épisode, notre collaborateur (et idéateur du concept) Marc-André Girard s’entretient en anglais avec Saara Nissinen, chercheuse à l'Université de Finlande orientale à Savonlinna. 

Saara Nissinen est chercheuse à l’Université de Finlande orientale au campus de Savonlinna. Elle travaille depuis trois ans sur un projet nommé « la forêt comme environnement d’apprentissage » (Forest as a learning environment).

Après avoir terminé ses études en traduction et en enseignement et travaillé quelques années comme suppléante dans les écoles, Saara a découvert que sa passion se trouvait dans la recherche et le développement des pratiques éducatives.

Son projet a pour objectif de créer des ponts entre l’éducation formelle et informelle en imaginant de nouveaux environnements d’apprentissage et en utilisant l’expertise présente dans la communauté. En Finlande orientale, l'industrie forestière pouvant, au-delà de son importance dans le secteur économique, être mise de l’avant pour fournir de nouvelles possibilités en éducation.

Co-développement, réseau et pédagogie axée sur la conception

Dans le cadre de ce projet de recherche, Saara et ses collègues invitent les enseignants à participer à différents types de projets, dans une perspective de co-développement. Les enseignants peuvent ainsi définir de manière collaborative les phénomènes sur lesquels ils souhaitent travailler en classe, ainsi que les échéances et les règles. Ils ont accès à des formations, un accompagnement de la part de l’équipe de recherche mais aussi à des moments d’échanges et de réseautage avec leurs pairs pour discuter des idées et des défis rencontrés.

Le projet de recherche a permis de découvrir que lorsque les élèves ont la possibilité d’influencer leurs propres apprentissages, ces derniers se mettent à utiliser des outils et des méthodes innovantes. Les enseignants, quant à eux, ont appris qu’une plus grande ouverture vers la communauté environnante pouvait enrichir les apprentissages.

Une invitation à se joindre au projet

Saara termine en lançant un appel à la collaboration, que vous pourrez écouter en anglais dans l'entrevue audio. 

(Appuyez sur le bouton “Play” ci-dessous pour démarrer l'entrevue audio réalisée en anglais!)

--
Entrevue par Marc-André Girard, texte par Alexane St-Amant
L'École branchée