Les élèves de la Colombie-Britannique apprendront à coder

La province de l’ouest intègrera officiellement les bases du codage et les compétences technologiques fondamentales dans son programme scolaire dès septembre 2016.

Le codage informatique à des fins éducatives jouit d’une popularité grandissante un peu partout sur la planète. Différentes initiatives, comme l’évènement Une heure de code ou CS First, veulent initier les apprenants à la programmation et, plus généralement, susciter leur intérêt pour le domaine des sciences informatiques. Aux États-Unis, de nombreux programmes ont été mis sur pied à ces fins.

À compter de septembre prochain, les élèves de la Colombie-Britannique recevront une formation en codage. L’annonce a été effectuée par le premier ministre de la province, Christy Clark, lors du BCTech Summit qui s’est tenu en janvier dernier.

Code informatique
Image : Pixabay.com

La province souhaite que le codage informatique ne soit plus optionnel, mais qu’il devienne plutôt obligatoire pour tous les élèves. En ce sens, le curriculum scolaire de la Colombie-Britannique sera progressivement modifié afin que les élèves de la maternelle, du primaire et du secondaire soient initiés officiellement au codage informatique. Dans des propos rapportés par CBC, Christy Clark aurait affirmé que «  D’ici les trois prochaines années, tous les élèves, de la maternelle à la douzième année, auront l’opportunité d’apprendre les bases du codage et les compétences technologiques fondamentales. »

L’intégration du codage dans le curriculum de la province a nécessité de revoir les objectifs d’apprentissage de certaines matières, comme les mathématiques ou les sciences, et ce, afin de mieux les arrimer. Selon des informations indiquées dans le Vancouver Sun, les enseignants de la province se verront offrir les formations nécessaires à ces nouveaux contenus.

De nombreuses raisons incitent les intervenants du milieu de l’éducation à intégrer le codage dans le curriculum. Les sciences informatiques, dont fait partie le codage, permettraient d’enseigner plus concrètement des notions mathématiques ou physiques. En représentant des applications parfois plus concrètes de principes théoriques, elles permettraient de susciter un intérêt pour la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM). Dans un contexte de société hautement informatisée, la maîtrise des technologies de l’information nécessite également une connaissance de base des principes des sciences informatiques. Le marché du travail exprime aussi un besoin croissant en matière de travailleurs qualifiés en codage.

Dans les dernières années, de nombreux pays ont manifesté leur souhait d’intégrer officiellement le codage informatique dans le curriculum primaire et secondaire. Au Canada, c’est notamment le cas de la Nouvelle-Écosse.

 

--
Par Dominic Leblanc, L'École branchée