Valoriser les contenus culturels numériques dans les écoles

Les 4 et 5 octobre derniers se tenait la Session de transfert de l’École en Réseau sous le thème « Quand le numérique rassemble pour mieux apprendre ». Rassemblant quelques centaines d’acteurs éducatifs des quatre coins de la province, cet événement avait pour but de permettre aux participants de porter un regard nouveau sur la recherche en éducation et sur les grandes tendances concernant l’usage des technologies en classe.

Cette année, afin de consolider ses partenariats avec des ressources externes qui soutiennent et enrichissent les apprentissages des élèves, l’École en réseau avait prévu une activité de réseautage au cours de laquelle les participants pouvaient découvrir des liens de collaboration possibles avec divers organismes : le Musée des plaines d’Abraham, le Parc national de Miguasha, l’Association canadienne d’éducation de langue française et Idée éducation entrepreneuriale pour n’en nommer que quelques-uns.

Parmi les partenaires se trouvaient notamment des organismes proposant des contenus culturels numériques pour les écoles du Québec, faisant écho à la conférence d’ouverture de Marie-Claude Larouche, professeur au Département des sciences de l’éducation de l’UQTR, sur la valorisation scolaire des contenus culturels numériques du Québec.

Une offre culturelle à la recherche des besoins des enseignants

Pour bien situer les participants lors de son intervention, Marie-Claude Larouche a défini le concept de contenu culturel numérique de la manière suivante : tout élément numérique produit par une institution ou organisme culturel en lien avec sa mission, collection ou thématique d’interprétation, accompagné d’outils pédagogiques et accessible en ligne gratuitement. En d’autres mots, le contenu culturel numérique est une offre culturelle à la recherche des besoins des enseignants.

Par la suite, la chercheuse a présenté sa dernière recherche-développement financée par le Plan culturel numérique du Québec, pour laquelle elle a travaillé en partenariat avec le Musée des beaux-arts de Montréal, la BAnQ et Télé-Québec, ainsi qu’avec le réseau des RÉCIT du ministère de l’Éducation. L’objectif de cette recherche-développement étant de tisser des ponts entre les milieux scolaires et toutes les ressources numériques offertes par des organismes culturels.

Trois collaborations pour la valorisation scolaire des contenus culturels numériques

La collaboration avec des conseillers pédagogiques du RÉCIT Univers social, Arts et Développement de la personne a permis de proposer des scénarios d’apprentissage intégré (SAÉ) et des parcours de formation utiles pour les enseignants du primaire et du secondaire qui seront présentés dans de prochains articles.

Les exemples d’ÉducArt, de la Fabrique à l’école et de la Ligne du temps du Québec démontrent que les collaborations entre le milieu scolaire et le milieu culturel sont bénéfiques, et que les organismes culturels peuvent enrichir les apprentissages des élèves, en favorisant la motivation et le développement de compétences.

--
Par Alexane St-Amant Ringuette, l'École branchée