Les fonctions exécutives et l’apprentissage de l’écrit : synthèse des connaissances

Pour qu’un enfant soit disposé à apprendre à lire et à écrire, il doit, d’emblée, posséder certaines habiletés. Quelles sont ces habiletés et comment favoriser leur acquisition? Voici une synthèse des connaissances de la recherche à ce sujet.

Plusieurs facteurs contribuent à préparer l’enfant à l’apprentissage de la lecture. Certaines habiletés cognitives, nommées fonctions exécutives, se développent très tôt chez le jeune et lui serviront lors de son entrée dans le monde de l’écrit. C’est le cas de l’attention et de la motricité fine. En effet, selon Linda S. Pagani, professeure à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal, les habiletés d’attention et de motricité fine de l’enfant, par exemple la capacité à manipuler un crayon de façon précise selon un mouvement contrôlé, dépendraient du développement de certaines fonctions du cerveau.

Cet article s’appuie sur les résultats du Programme de recherche sur l’écriture et la lecture mené en partenariat avec le Fonds de recherche du Québec – Société et culture. Dans le cadre de ce programme, 34 recherches portant sur l’enseignement et l’apprentissage du français ont été réalisées depuis 2013.

Article sur le site du RIRE.