Des pratiques novatrices pour enseigner le vocabulaire

L’utilisation de listes de mots que l’élève doit mémoriser à la maison est une pratique répandue pour l’apprentissage du vocabulaire. Toutefois, selon de récentes recherches, le vocabulaire gagnerait à faire l’objet d’un enseignement explicite et pluridimensionnel.

En ayant plus de connaissances associées aux mots, l’élève se représenterait mieux les mots gardés en mémoire. Cela lui permettrait, par exemple, de les récupérer plus facilement lors de tâches de lecture et d’écriture.

 En enseignant le vocabulaire en fonction de ses trois aspects : la forme, le sens et l’utilisation, l’enseignant favorise une compréhension approfondie des mots à l’étude auprès des élèves, en plus de contribuer au développement de leurs habiletés de lecture et d’écriture. 

Rachel Berthiaume, professeure en sciences de l’éducation à l’Université de Montréal (UdeM), et Stéphanie Brossard, étudiante à la maîtrise en didactique de l’UdeM, proposent huit exemples d’activités concrètes permettant d’enseigner le vocabulaire de façon explicite et pluridimensionnelle.

Voyez ici, le reste de notre nouvelle à ce sujet.

groupe d'élèves assis dans une bibliothéque à l'écoute de leur enseignante


RIRE-CTREQ
info.rire@ctreq.qc.ca