Le blogue: un outil de consignation virtuel

Au cours d'une démarche exploratoire en PPO, l'élève fera de nombreuses découvertes dont il devra garder des traces.  Valérie Touchette explique l'usage du blogue dans ce contexte.

Au cours d'une démarche exploratoire d’orientation en Projet personnel d’orientation (PPO), l’élève fera de nombreuses découvertes dont il faut conserver des traces de chacune des étapes. Je vous invite à regarder la vidéo de madame Valérie Touchette. Elle explique les avantages d’utiliser un blogue comme outil de consignation pour les élèves.

Comme professionnelle à la pédagogie, généraliste au secondaire,

Photo de Valérie Touchette
Valérie Touchette

à la commission scolaire des Premières-Seigneuries, j’accompagne depuis quelques années des nouveaux enseignants et des enseignants expérimentés qui donnent le cours Projet personnel d’orientation (PPO).

Ayant moi-même enseigné ce cours, je sais à quel point il est orientant. Il permet d’offrir aux jeunes un contexte concret d’expérimentation de différents métiers et professions. Non seulement ce cours est innovateur par son approche pédagogique orientante (l’enseignant s’éloigne de l’enseignement traditionnel - passeur de connaissance), mais il offre à l’élève d’aller plus loin en lui permettant d’aller au-delà de la théorie. Par l’expérimentation et la manipulation, il permet à l’élève de valider s’il possède les aptitudes et les qualités nécessaires pour exercer une profession. Selon moi, le PPO est essentiel dans le curriculum scolaire de l’élève et devrait être obligatoire dans tous les milieux, pour tous les élèves. Ce cours constitue la phase d’éveil dans le cheminement de l’élève afin de donner un sens à son parcours scolaire et d’amorcer les réflexions nécessaires à une prise de décision éclairée sur les choix de cours qu’il aura à faire dès la 4e secondaire afin d’avoir les acquis nécessaires en lien avec le métier qu’il souhaite exercer.

À la commission scolaire, je n’ai pas la chance d’accompagner les enseignants PPO autant que je voudrais, mais comme j’y crois énormément, je souhaite y donner une place plus grande dans le futur.

À ce jour, mon rôle d’accompagnement s’est concrétisé par des rencontres individuelles. Lorsqu’un enseignant donne le cours pour la première fois, à travers plusieurs rencontres, je regarde avec lui le programme, les compétences visées, le matériel nécessaire et les ressources disponibles, les outils à mettre en place et les façons de faire pour y arriver. Selon les besoins, je peux l’aider à élaborer sa planification globale, à travailler la différenciation pédagogique, les styles d’apprentissage, le conseiller comment intégrer davantage les technologies. Mon rôle d’accompagnement peut même se traduire jusqu’à coanimer en classe un atelier afin d’initier un nouveau projet en lien avec l’intégration des technologies et des ressources numériques avec lesquelles l’enseignant pourrait se sentir peu ou pas à l’aise une première fois.

En ce qui a trait aux enseignants qui donnent le cours depuis quelques années, je peux les aider à valider si leurs activités sont orientantes, mettre en place une communauté de partage, offrir des formations en petit groupe sur un sujet précis.

Voici d’autres contextes où je peux aider:

Bref, le fait d’accompagner l’enseignant PPO permet à ce dernier de se sentir moins isolé dans son milieu et de bonifier sa pratique.

Je vous offre le lien de mon ancien site de classe PPO.

Valérie Touchette, professionnelle à la pédagogie au secondaire, de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries


Signature graphique de Manon Barrette

Manon Barrette, personne-ressource pour le Service national du RÉCIT du développement professionnel, ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (en prêt de service de la CS de Montréal),