Introduction à l’économie et à l’entrepreneuriat: Univers social et développement professionnel font la paire!

Une enseignante en univers social vous partage des ressources numériques qu’elle utilise dans le cadre du programme local Introduction à l’économie et à l’entrepreneuriat.

 

Photo de Cynthia Lizotte
Cynthia Lizotte

Cynthia Lizotte, enseignante en univers social ainsi que conseillère pour l’intégration en classe des technologies de l’information et de la communication (TIC) au Collège de l'Assomption, vous partage des ressources numériques qu’elle utilise dans son enseignement et dans les apprentissages des élèves dans le cadre du programme local Introduction à l’économie et à l’entrepreneuriat. Notez bien qu’il ne s’agit pas du programme ministériel Sensibilisation à l’entrepreneuriat, ni de celui en éducation financière pour les élèves de la 5e secondaire qui est présentement en écriture au minisitère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Dans le «volet entrepreneuriat» du cours, c’est-à-dire lié à la découverte du monde de l’entrepreneuriat, dès le début de l’année, on y aborde les qualités entrepreneuriales. Les élèves font deux tests pour déterminer leur profil entrepreneurial (papier et numérique). Le test numérique se réalise à l’aide du site de la Banque de développement du Canada. Ils doivent ensuite réfléchir à ces questions: Est-ce que je connais des personnes qui ont des caractéristiques entrepreneuriales? Qui? Ai-je déjà senti une force qui me poussait à entreprendre une action, à consacrer du temps et de l’énergie dans les tâches d’un projet? Ai-je en tête une expérience de réussite de projet? Pour conclure l’activité et en guise de réflexion, les élèves rédigent un texte de réflexion en lien avec leur résultat au test de profil entrepreneurial et leurs qualités.

Ensuite, les différentes formes d’engagement (travailleur autonome, entrepreneur, intrapreneur) sont abordées. Les élèves doivent les comparer et trouver des exemples pour chacun. On définit qu’est-ce qu’une entreprise et on voit comment elle se crée. Les élèves doivent étudier des exemples concrets: Moment Factory, Chocolats Favoris, etc. On voit également comment rédiger un plan d’affaires, faire une étude de marché, faire l’état des résultats et un bilan. On prend le temps d’analyser un plan d’affaires d’entreprise. Ensuite, on explore le fonctionnement de l’entreprise et son organisation (les mesures d’efficacité, les services, les formes de propriété et la taille). 

Pour bien comprendre l’importance des petites et moyennes entreprises (PME) au Québec, les élèves doivent choisir une jeune entreprise parmi trois proposées. Afin de créer l’étincelle entrepreneuriale chez les élèves, un mentor de «Entreprendre, ça te branche?» vient en classe faire un témoignage. Cela vise à démystifier chez les jeunes l’entrepreneuriat, leur véhiculer des valeurs entrepreneuriales et leur permettre de considérer l’entrepreneuriat comme un choix de carrière possible. 

Enfin, les élèves doivent réaliser une entrevue avec un entrepreneur. Cette entrevue est filmée et les meilleures capsules seront publiées sur le site internet de l’école. Cette rencontre est le déclencheur du lancement du concours d’entrepreneuriat étudiant Osentreprendre. Par ces deux activités, ils auront la chance de développer des compétences entrepreneuriales. 

Quant au «volet économique» du cours, il couvre environ la moitié de l’année. De nombreux thèmes économiques sont abordés: les fondements de l’organisation économique de la société (l’offre et la demande, la notion de bien et de service), le marché du travail (le syndicalisme, les salaires, l’assurance-emploi), la consommation, puis les institutions financière et la monnaie. Tout au long de ce volet, des activités de FinÉcoLab sont réalisées en classe. Il s’agit de simulations pédagogiques dans lesquelles les élèves sont appelés à prendre des décisions économiques simples comme acheter, vendre, coopérer et épargner. Dans le cadre du thème traitant de la consommation, les élèves participent au Prix du coeur de la publicité. Aussi, un représentant de l’Office de protection du consommateur vient en classe aborder des notions de protection du jeune consommateur averti. Les élèves rencontrent également un conseiller financier d’une banque et des Caisses Desjardins. On leur parle de prêt étudiant, prêt auto, fonds de placement. Enfin, la notion d’investissement est étudiée en lien avec les placements en bourse. Tous les élèves sont inscrits à la simulation boursière sur Internet Bourstad

Sur le plan de l’intégration des TIC dans les apprentissages, les élèves ont tous des iPad, alors il n’y a pas d'ordinateurs dans la classe. Les élèves peuvent toutefois utiliser les ordinateurs de la salle multimédia, en cas de besoin. Toutes les ressources liées au programme se retrouvent sur mon cours en ligne sur iTunes U. Le tableau numérique interactif n’est pas nécessaire car la classe est munie d’un appareil Apple TV pour afficher mon écran de tablette iPad ou celui des élèves. L’application Explain everything vient compenser l’absence de TNI.

Pour accéder à mes ressources:

D’autres outils et ressources:

  • EDpuzzle: une application pour transformer tout vidéo en ressource pédagogique, par exemple, avec des questions intégrées.

Voici un exemple fait en notion avec les types de monnaies.

  • L’application Inspiration: Permet de réaliser des schémas organisateur. En voici un créé par un élève et répondant à la question « Pourquoi est-il nécessaire de faire des choix ? »
  • Kahoot: un site pour créer des questionnaires interactifs utilisés en classe, en grand groupe.

Voici un exemple de questionnaire fait en début d’année dans le but d’évaluer les connaissances initiales des élèves.


Par Cynthia Lizotte, enseignante d’univers social et conseillère TIC

En collaboration avec Manon Barrette et Steve Quirion, personnes ressources pour le RÉCIT