Les médias sociaux au service des enseignants

Les médias sociaux au service des enseignants

On entend souvent dire que les élèves maîtrisent mieux les médias sociaux que leurs enseignants! Si c’est votre cas, alors voici quelques pistes intéressantes qui pourront contribuer à votre formation continue en plus de vous outiller pour intégrer les médias sociaux à votre pédagogie.

Les sites de réseautage social, la messagerie instantanée ou les espaces de conversations peuvent être très utiles à la formation et au développement professionnel des enseignants, en lien avec technologies éducatives, mais aussi à bien d’autres égards.

Les communautés d’apprentissage virtuelles

Les communautés d’apprentissage virtuelles ont le même objectif que les communautés d’apprentissage en présence. Ce type de groupe vise en effet à former les enseignants par des webinaires offerts en mode synchrone. D’une durée limitée et proposées dans un cadre formel et organisé, les présentations ou formations sont suivies en direct par les usagers grâce à des plateformes Web telles Adobe Connect, Via, Zoom ou BlueJeans. Ces interfaces payantes sont d’ailleurs souvent privilégiées à d’autres gratuites (comme Skype) car elles supportent mieux un grand nombre d’utilisateurs.

Ce genre de présentations à distance permet l’acquisition de connaissances diverses. Les discussions virtuelles avec les autres usagers permettent quant à elles un réseautage qui aurait été plus difficilement possible en raison de la distance, des déplacements et des coûts qui s’ensuivent. En effet, grâce à la messagerie instantanée (intégrée aux plateformes) et aux échanges directs à l’aide du micro-casque, la communication entre les participants est très facile.

Le REFAD (Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada) offre de l’information sur ces différentes possibilités de formation en ligne. Divers événements du milieu de l’éducation commencent aussi à webdiffuser certaines de leurs activités. Ce sera notamment le cas du Rendez-vous des écoles francophones en réseau (REFER), qui se tiendra cette année les 16 et 17 mars. On peut aussi revenir en arrière et revoir certaines conférences du rassemblement Clair 2017.

Les communautés de pratique virtuelles

Les communautés de pratique en ligne sont aussi utiles à la formation des acteurs du milieu de l’éducation. Celles-ci permettent de se réunir en mode asynchrone afin d’échanger de façon libre et spontanée par l’entremise de la messagerie instantanée, de listes de diffusion ou de groupes fermés créés sur des sites de réseautage social. Regroupés par des affiliations communes (matière enseignée, valeurs professionnelles ou autres), les différents intervenants échangent sur de nombreux thèmes en fonction de leurs buts ou de leurs intentions du moment. Les communautés de pratique sont généralement moins structurées que les communautés d’apprentissage, mais ceci n’altère en rien la facilité de diffusion, de partage ou d’échange d’information pertinente.

Les plateformes comme ChallengeU et Edmodo sont très utiles pour ces communautés de pratique. Elles permettent notamment la création et le partage d’activités d’apprentissage avec des enseignants de partout dans le monde et favorisent l’accès à des façons de faire ou à de l’expertise différentes. Les groupes privés sur Facebook représentent aussi un outil simple et convivial pour ce type de communautés. En effet, des intervenants peuvent se réunir sur une base volontaire et échanger sur leurs pratiques. Ils éditent ou partagent de l’information et consultent le groupe lorsqu’il y a de l’activité. Les notifications stimulent d’ailleurs la participation des usagers qui n’ont qu’à suivre la progression du contenu selon leurs intérêts.

Un bon exemple de communauté de pratique sur Facebook est le groupe Les TIC en éducation. On compte aussi une communauté active sur Twitter, notamment via la balise #eduprof.

Des moyens de briser l’isolement professionnel

Ces communautés virtuelles apportent énormément à l’enseignant qui les exploite. Tout en demeurant au travail, chacun peut rompre l’isolement et demeurer informé sur les dernières tendances pédagogiques, les activités d’apprentissage intéressantes et bien plus. Permettant le partage d’informations de divers types, ces communautés stimulent également l’entraide grâce aux réponses ponctuelles des autres utilisateurs et permettent même de poser un regard critique sur sa propre situation. Elles favorisent du coup la création de connaissances dynamiques et la transformation du savoir.

Voyez à ce sujet la vidéo de l’excellente conférence L’École de demain, par Nancy Brousseau, directrice de la FÉEP.