Le plaisir de lire...

  • PréscolaireP
  • PrimaireP
  • Primaire 1er cycleP1
  • Primaire 1er cycle 1ère annéeP11
  • Primaire 1er cycle 2e annéeP12

Comment développer la motivation en lecture chez les élèves? Quelques suggestions vous sont formulées dans ce guide thématique.

Loisir accessible à tous, peu coûteux et combien merveilleux, la lecture est malgré tout en baisse de popularité au Québec. Les dernières statistiques n'ont rien d'encourageant : près de la moitié de la population québécoise ne lit jamais ou très rarement1. Or, la lecture n'est pas qu'un simple passe-temps, c'est aussi une habileté indispensable sans laquelle il s'avère impossible de s'intégrer socialement2. L'importance d'agir à la source, auprès des jeunes, semble donc primordiale pour améliorer la popularité de la lecture au Québec. Un défi de taille se pointe ainsi à l'horizon : comment peut-on susciter le plaisir de lire chez les jeunes? Pour ce faire, il importe de savoir quand et comment se développe le goût de la lecture, puis d'être en mesure d'intervenir, à l'école comme à la maison, afin de favoriser le plaisir et la motivation à lire. De nombreux bénéfices en seront certes retirés…

Cliquez sur un titre de section
Le goût de la lecture : un goût qui se développe très tôt
Maman, papa, lisez-moi une histoire!
L'école à l'heure de la lecture
Les bienfaits de la lecture

Toutes les ressources suivies du hibou Carrefour éducation sont accessibles dans Carrefour éducation.


Le goût de la lecture : un goût qui se développe très tôt

Il n'est jamais trop tôt pour initier les petits au monde des livres. En effet, c'est entre 0 et 6 ans que l'enfant est le plus susceptible de découvrir le plaisir de la lecture et de l'intégrer à son univers. « Mais les enfants de cet âge ne savent même pas lire! », diront certains. Vrai, cependant les apprentissages réalisés n'en sont pas moins importants. L'enfant ayant la chance d'observer et d'imiter un modèle adulte qui lit et écrit développera « l'émergence de l'écrit ». L'éveil du jeune à la lecture et à l'écriture, de Jacqueline Thériault, une sommité en matière de lecture, décrit d'ailleurs fort bien ce phénomène.

En quelques mots, disons que cette émergence réside en la capacité de l'enfant de s'approprier les règles qui régissent l'écrit : utilité de l'écriture et de la lecture pour communiquer, conventions de l'écrit (de gauche à droite, de haut en bas, utilisation de symboles appelés lettres et mots, etc.). Nul besoin de savoir lire pour constater ces éléments, mais voilà déjà un grand pas de fait pour l'enfant, qui sera bien fier de ses nouvelles connaissances.


Maman, papa, lisez-moi une histoire!

Tel que mentionné précédemment, l'enfant a grand besoin d'un modèle de lecteur qui l'incitera à lire, et ce modèle est d'abord et avant tout le parent. Ceux d'entre eux qui désirent motiver leur enfant à lire pourront dénicher une panoplie de trucs et astuces en consultant le Guide pour les parents afin de promouvoir la lecture de la Société canadienne de pédiatrie ou encore l'article de Christian Poslaniec, auteur du livre Le plaisir de lire expliqué aux parents.

Parmi les conseils qui y sont prodigués, certains remportent la palme d'or : raconter des histoires variées même lorsque l'enfant est en mesure de lire seul, et ce, afin de vivre un moment privilégié de partage et de plaisir avec son petit; encourager le jeune à lire et à écrire, ces deux habiletés étant intimement reliées; diminuer les heures de télévision pour augmenter le temps de lecture.

En outre, chez les enfants dont les habiletés de lecture permettent une certaine autonomie, il peut s'avérer amusant de suggérer l'inscription à un club de lecture estival. Plusieurs bibliothèques publiques offrent ce service, par le biais des Aventuriers du livre Hibou de Carrefour éducation . Consultez la bibliothèque la plus près de chez vous, peut-être offre-t-elle aussi cette possibilité.


L'école à l'heure de la lecture

Certains enseignants qui ont vu le film La mystérieuse Mademoiselle C. ont peut-être eu le goût de transformer un vieil établissement poussiéreux en fantastique bibliothèque. Soyons réalistes, cet accomplissement relève plutôt du fameux « gars des vues » que du budget scolaire en lecture. Qu'à cela ne tienne, plusieurs moyens sont à la portée des éducateurs qui souhaitent que leurs élèves développent le plaisir de lire, plutôt qu'une aversion chronique à ce loisir qu'ils associent davantage au travail. Ainsi, l'enseignant a une grande influence sur la motivation à lire de ses élèves et peut mettre en pratique certaines astuces pour les inciter à lire.

D'abord, il importe d'élargir le choix de livres proposé aux élèves. En effet, le manuel de lecture de la classe n'est souvent pas très intéressant pour ces derniers. D'un autre côté, la littérature jeunesse regorge de petits bijoux qui ne demandent qu'à être découverts et qui sont sûrement sur les rayons de la bibliothèque scolaire ou municipale. Pensez d'abord aux livres qui vous ont marqués étant jeunes : rien de mieux pour motiver les jeunes à lire que des enseignants qui démontrent leur passion pour les livres. À court d'idées? Trois larges répertoires peuvent s'avérer utiles, tant au primaire qu'au secondaire :

  • Palmarès Communication-Jeunesse : une grande sélection de livres pour les 0 à 17 ans.
  • Livres ouverts Hibou de Carrefour éducation réalisé par le ministère de l'Éducation du Québec, c'est un véritable coup de cœur. Recherche simple, détaillée ou guidée, descriptions complètes, suggestions de scénarios pédagogiques et de pistes d'exploration, tout y est pour faciliter la vie des enseignants et des parents.
  • Samuel Logo hibou carrefour éducation : plateforme qui offre des albums et romans jeunesse parus récemment. Vous pouvez visualiser les fiches qui décrivent les oeuvres et les utiliser en respectant les critères d'utilisation.

Une fois le choix de livres effectué, il importe de dynamiser la lecture, de lui rendre vie. Pour ce faire, Dominique Demers, auteure jeunesse fort appréciée, révèle dix secrets qui motiveront les jeunes à lire et à s'épanouir comme lecteurs. Parmi ces secrets, notons l'importance d'animer la lecture auprès des jeunes et de ne pas critiquer les choix littéraires des élèves. L'enseignant doit avant tout respecter le cheminement, l'habileté et les goûts des élèves.

D'autres types d'interventions peuvent s'avérer efficaces. Au préscolaire et au primaire, la mise en place d'un coin lecture et l'utilisation du livre lors des moments de transition ou des causeries semblent souvent très prisées, et pour cause! Pour les jeunes sachant lire, la création d'un club de lecture scolaire peut aussi constituer un élément de motivation fort pertinent. Les enseignants du primaire et du secondaire intéressés à cette activité pourront d'ailleurs bénéficier de l'aide de Communication-Jeunesse en se renseignant à propos des clubs Livromagie ou Livromanie.


Les bienfaits de la lecture

Peut-être ne connaissez-vous pas tous les bienfaits de la lecture. Sachez que vos efforts, en tant que parents ou enseignants, seront récompensés. Lire donne des ailes. En effet, les bénéfices sociaux et académiques sont nombreux : pour le tout-petit, c'est un moment d'intimité et de bien-être vécu avec l'adulte; pour tous, c'est un apprentissage du monde et une façon merveilleuse d'élargir sa propre vie, de la projeter en avant3. Cet article expose cinq raisons Logo Publicité présente sur le site de lire des histoires à votre enfant.

Par ailleurs, selon le docteur Peter Nieman, « si les parents exposent leurs enfants à la lecture dès le jeune âge, ils peuvent diminuer de beaucoup les risques que leurs enfants aient peu d'estime d'eux-mêmes, s'adonnent à la délinquance ou aux toxicomanies et se retrouvent plus tard défavorisés sur le plan économique »4. Au plan scolaire, Statistique Canada affirme que faire la lecture plus d'une fois par jour influence grandement les capacités académiques des élèves : meilleures aptitudes à communiquer et à apprendre, facilité à résoudre des équations mathématiques, etc5.


​Qu'attendez-vous?

Une panoplie de livres captivants sont à la portée des jeunes. Je vous souhaite d'être celui ou celle qui aura l'immense bonheur d'initier un enfant à la lecture, car il s'agit de l'un des plus beaux cadeaux que vous pouvez lui offrir.

« Que tout concoure à faire du premier contact de l'enfant avec le livre, un enchantement qui lui donnera envie de revenir souvent au royaume magique de la lecture. » 6

Je dédie ce texte à ma mère, Ginette, qui a été pour moi la clé m'ayant ouvert la porte du stupéfiant monde de la lecture… Merci, maman!


Les sites suivis de Logo Publicité présente sur le site contiennent de la publicité.

Guide thématique rédigé en février 2003 par Anik Routhier et mis à jour en septembre 2018.  


1 Nancy, Dominique. Lire, une affaire de plaisir. Forum, Université de Montréal.
http://www.forum.umontreal.ca/numeros/2000_2001/forum_00_11_20/article04...
(page consultée le 11 février 2002)

2 Laforte, Guylaine. Pédagogie d'ici : éveiller les 0-5 ans à la lecture et à l'écriture. PetitMonde.

3 Prud'homme, Johanne. Vivre le livre! PetitMonde.

4 Prescrivez la lecture aux enfants, disent les pédiatres. Société canadienne de pédiatrie.

5 Lecture, garderie et réussite scolaire. PetitMonde. 

6 Boulizon, Guy. Livres roses et séries noires, Montréal, Éditions Beauchemin, 1957, p.16.

Informations supplémentaires