La création de jeux vidéo à l’école : une activité interdisciplinaire

La création de jeux vidéo à l’école : une activité interdisciplinaire

L’Organisation des Nations unies pour l'Éducation, la Science, et la Culture (UNESCO) a établi que les méthodes cloisonnées d’enseignement classiques ne répondent plus au besoin des élèves d’aujourd’hui (Tardif, 1992). L’interdisciplinarité serait une approche beaucoup plus adaptée à notre réalité de même qu’à notre façon d’apprendre (idem).

En ce sens, la création de jeux vidéo peut être une activité faisant appel à plusieurs matières, offrant ainsi cette interdisciplinarité. Les compagnies de jeux vidéo commerciaux font appel à des experts de différents domaines comme les programmeurs, les scénaristes ou les graphistes, pour réaliser les jeux populaires. Même pour des projets de moindre envergure, comme la réalisation d’un jeu dans le cadre scolaire, plusieurs domaines sont mis à contribution, offrant l’opportunité de travailler différentes matières. Les principes mathématiques dans la programmation du jeu, l’écriture d’un scénario et l’élaboration de personnages en français, ainsi que l’art à travers la conception visuelle, n’en sont que quelques exemples.

Connaissez-vous Scratch et Unity? Ce sont deux interfaces gratuites (à la base) permettant de concevoir des jeux vidéo ou des programmes.

Scratch petit hibou de carrefour éducationLogo troisième cycle du primaire Logo premier cycle du secondaire Logo deuxième cycle du secondaire

Scratch peut très bien servir à la réalisation d’activités dès le primaire. Il s’agit d’une interface très bien faite et gratuite permettant de s’initier à la logique de la programmation. On peut y entrer des commandes pour créer, par exemple, des images interactives ou des petits jeux rudimentaires.
 

Unity

Plusieurs jeux commerciaux vendus à l’heure actuelle sont conçus avec Unity. Ce logiciel permet de créer des jeux simples ou complexes, en 2D ou 3D. Très polyvalent, il permet aussi de réaliser des projets de plus grande envergure; il demande toutefois un investissement de temps plus important.

L’apprentissage de la conception de jeux vidéo en contexte scolaire est quelque chose qui existe déjà au Québec. Par exemple, la compagnie de jeu vidéo Ubisoft, reconnue mondialement et bien implantée chez nous, a accompagné en 2016 des écoles secondaires dans un projet de création de jeu vidéo. Il y a également l’école secondaire du Phare à Sherbrooke, en Estrie, qui offre un cours sur la conception de jeu vidéo. Comme quoi ce genre de projet est à la portée de tous et cadre très bien avec le programme de formation de l’école québécoise.