Bon pour les profs aussi?

Bon pour les profs aussi?

Ce ne sont pas uniquement les jeunes qui sont attirés par le jeu, l’esprit compétitif et la trame narrative derrière la ludicisation des apprentissages plus sérieux. On l’a vu au cours de ce dossier, les adultes sont tout aussi sensibles qu’eux à l’aspect ludique d’une activité. On n’a qu’à se rappeler que l’âge moyen des adeptes de jeux vidéo est de 37 ans.

Donc, peu importe l’âge des apprenants, il peut être pertinent et avantageux de détourner les stratégies du web-marketing pour en faire une stratégie didactique qui facilite l'acquisition et le partage du savoir, comme l’indiquait Grégoire Aribaut, conseiller pédagogique à l’Université de Montréal, lors d’une conférence donnée au REFAD.

Suivant ces données issues de la recherche, le CADRE21 a basé une partie de son modèle de formation en développement professionnel pour les enseignants sur la ludicisation. L'organisation propose des parcours de formation dans lesquels les apprenants peuvent franchir quatre niveaux dans chacun d’eux (explorateur, architecte, virtuose et innovateur), ils obtiennent de la rétroaction personnalisée après chaque niveau, en plus de récolter des badges qui certifient l’acquisition des connaissances et compétences.

« Les niveaux marquent la progression dans les apprentissages et le développement de compétences par les apprenants; il s’agit d’un élément important dans la construction de nos autoformations. Par ailleurs, nous misons beaucoup sur la rétroaction personnalisée, qui est toujours faite par un expert du sujet de la formation. C’est cette rétroaction qui amène une plus grande valeur à l’expérience de formation en ligne », affirme Maxime Pelchat, stratège numérique au CADRE21.

Qu’en est-il des badges?
Souvent associée à la ludification, l’attribution de badges fait partie des éléments phares de celle-ci. « Le badge numérique représente la preuve d'une démarche de développement professionnel.  Ainsi, le badge octroyé à un apprenant via la plateforme du CADRE21 contient les traces de ses réflexions et de ses actions concrètes dans son milieu. C'est donc en faisant la démonstration de son "action réflexive" que le badge prend toute sa valeur », fait valoir Maxime. 

Néanmoins, « les badges numériques sont maintenant une réalité dans le portrait du développement professionnel et de la formation continue des enseignants au Canada.  En plus de reconnaître les compétences associées à leur obtention (preuves), un nombre d’heures associées à leur acquisition permet d’inclure le tout dans un plan de développement professionnel. » 

Bref, le badge représente une reconnaissance pour l’apprenant qui a complété un parcours de formation et qui s’engage dans ses apprentissages. Il s’agit d’un élément de motivation et d’engagement supplémentaire, qu’il est possible d’afficher dans son portfolio professionnel par la suite, aux côtés d’autres réalisations et certifications.

En complément: 
-Formation en lien avec la ludification, CADRE21.
-Formations en lien avec les jeux d’évasion pédagogique, CADRE21.
-Les jeux d’évasion: Cette autoformation de Campus RÉCIT présente, en plus des jeux traditionnels avec des cadenas et jeux numériques, d’autres options utilisant du matériel.

-Jeux sérieux en univers social: Ce parcours de formation vous permet d’explorer le potentiel pédagogique du jeu sérieux en univers social au secondaire. 

-Apprentissage en cours… est une plateforme de partage d’activités d’apprentissage dynamiques et expérientielles basées sur le jeu.

-« Les badges numériques : valeur, confiance, reconnaissance et crédibilité », 2 juin 2020, Le Réseau EdCan.
-« À propos des badges », 6 juillet 2020, Sébastien Stasse.