En conclusion

En conclusion

Le thème de la ludification est souvent associé aux jeux vidéo, avec raison, puisqu’il y puise une bonne part de ses caractéristiques. Néanmoins, le jeu, de façon générale, a toujours fait partie intégrante du processus d’apprentissage chez les enfants. On n’a qu’à penser à l’importance que prend le jeu symbolique au préscolaire. Ce dossier visait à mieux définir la ludification en éducation, les formes qu’elle peut prendre et surtout rappeler que cette pratique est accessible à tous.

Effectivement, rappelons que le fait de ludifier sa classe ne signifie surtout pas de devenir créateur de jeux. Il s’agit davantage de s’inspirer des caractéristiques de ceux-ci, comme les mises en situation, les défis à relever, la rétroaction rapide et la mise en valeur des réussites, afin de favoriser la motivation, le désir d’aller plus loin et de se dépasser. Tout est dans la subtilité et les changements progressifs qu’il est possible de faire. Surtout, il est important de rester soi-même et d’y aller selon son degré de confiance. Il existe des outils très intuitifs pour faire ses premiers pas.

Comme pédagogue, la réussite de vos élèves demeure une priorité. Quoi de mieux que de leur permettre de l’atteindre de façon agréable, amusante et engageante? En stimulant leur motivation intrinsèque, en favorisant leur engagement dans leurs apprentissages, vous avez un impact positif et durable sur eux.

L’enseignement à distance offre une occasion supplémentaire d’essayer de nouvelles approches pédagogiques. C’est le moment de tester des façons de faire différentes avec vos élèves, toujours en misant sur l’efficacité et la simplicité. Alors, cela pourrait être l’occasion de vous lancer.

Serez-vous de ceux qui adopteront la ludicisation? 

À lire dans l’École branchée:

À lire dans Carrefour éducation: