Présentation et origines de la réalité virtuelle

Présentation et origines de la réalité virtuelle

Définir la réalité virtuelle

Selon l’Office québécois de la langue française (OQLF), la réalité virtuelle est « une technologie permettant une simulation interactive et en temps réel de la réalité, par la création par ordinateur, à l’aide d’images de synthèse, d’un environnement virtuel en 3D dans lequel on peut évoluer, et procurant la sensation d’une immersion dans un monde réel ». On la retrouve principalement de nos jours dans la médecine, la robotique, l’enseignement, l’architecture, le tourisme, l’art et le divertissement.

C’est une expérience d’immersion qui peut faire appel aux différents sens de l’être humain (vision, audition, toucher, odorat et goût). En effet, tel que l’explique aussi l’OQLF dans sa définition, les casques ou lunettes de réalité virtuelle, selon leur complexité technologique, peuvent être munis de capteurs de position et de mouvement, permettre de voir des images en relief (par stéréoscopie), émettre un son en 3D, permettre de toucher et manipuler des objets virtuels et même d’explorer un monde interactif en trois dimensions!

Sur Wikipédia, on met de l’avant que « l’expression réalité virtuelle (ou multimédia immersif ou réalité simulée par ordinateur) renvoie typiquement à une technologie informatique qui simule la présence physique d’un utilisateur dans un environnement artificiellement généré par des logiciels, environnement avec lequel l’utilisateur peut interagir ».

Pour le site Futura-Sciences, la RV « est une technologie qui permet de plonger une personne dans un monde artificiel créé numériquement. Il peut s’agir d’une reproduction du monde réel ou bien d’un univers totalement imaginaire. L’expérience est à la fois visuelle, auditive et, dans certains cas, haptique avec la production d’un retour d’effets ».

On retient donc que la réalité virtuelle peut aller de la « simple » simulation d’un objet jusqu’à un environnement artificiel immersif complet et interactif, dans lequel on entre grâce à un dispositif qui s’apparente à un casque ou à des lunettes. 

La réalité virtuelle au fil des ans

Wikipédia

Bien que le milieu de l’éducation n’apprivoise la réalité virtuelle que depuis 2016 environ, cette technologie est bien moins récente que l’on pense. En effet, dès le début des années 1960, le cinéaste Morton Heilig inventa le Sensorama. Se voulant un cinéma immersif individuel, ce mécanisme permettait de présenter 5 courts métrages tout en sollicitant les différents sens à l’aide de ventilateurs, d’odeurs et d’un siège vibrant.

 

Dave Pape

Ensuite, en 1968, vient l’apparition du premier casque de réalité virtuelle à proprement parler. L’Ultimate Display HMD était très lourd et nécessitait un bras mécanique pour être maintenu, empêchant donc tout mouvement de l’utilisateur.

 

Wikipédia

Dans les années 1980, l’armée américaine et la NASA ont vu le potentiel de cette technologie et ont créé des casques de RV pour faciliter les entraînements et permettre une immersion complète en situation réelle.

 

Flickr

Les années 1990 et 2000 ont été témoins de plusieurs initiatives ayant échoué et certains concepteurs ont dû prendre un pas de recul. Il faut attendre en 2012 pour qu’un nouveau projet réussisse à attirer l’attention des consommateurs : l’Oculus Rift représente alors une percée technologique intéressante avec ses rendus graphiques surprenants et l’utilisation d’un écran plat numérique semblable à celui d’un téléphone intelligent. Et c’est à partir de 2014 que nous assistons à une réelle effervescence dans l’offre de casque de RV avec les Samsung Gear VR, HTC Vive et Playstation VR de ce monde. Ces produits ne sont alors pas nécessairement accessibles à Monsieur et Madame Tout-le-monde étant donné les prix encore assez élevés et leurs usages ciblant essentiellement les jeux vidéo ou quelques domaines très précis.

Puis vint le Google Cardboard

Mais quand Google a lancé sur le marché son Google Cardboard, une visionneuse en carton où l’on glisse un téléphone intelligent ou un iPod et qui se vend à petit prix, l’offre de casques de RV a littéralement explosé et bon nombre de compagnies ont pu s’inspirer de ce géant pour proposer leur propre dispositif à faible coût. C’est donc depuis 2016 que la RV est entrée pour de bon dans les écoles, grâce à la démocratisation de cette technologie entamée par Google et suite à l’offre concurrentielle de plusieurs casques à plus ou moins 20 $. Une visite sur Amazon vous convaincra de la variété de casques disponibles à moindre coût!

Il ne manquait plus que quelques applications (celles de Google, entre autres) et une offre variée de vidéos tournées en 360 degrés sur YouTube pour faire de la RV un outil au service de nombreux apprentissages et accélérant le développement de bon nombre de compétences.