Utilisations concrètes de la RV en contexte pédagogique

Utilisations concrètes de la RV en contexte pédagogique

Les parcours au primaire et au secondaire offrent beaucoup de possibilités pour exploiter la réalité virtuelle, et ce, de façon guidée par diverses intentions pédagogiques. Cette section présentera donc des pistes d’exploitation de la RV en univers social, en éthique et culture religieuse (ÉCR) et en français langue d’enseignement. En complément de ces idées, on peut parcourir le Campus RÉCIT. Cette plateforme se veut un répertoire d’autoformations aidant les enseignants dans l’intégration du numérique en classe. Plusieurs scénarios pédagogiques complets y sont proposés et tirent profit de la réalité virtuelle comme outil d’apprentissage.

Quelques pistes au primaire

En univers social, les trois compétences peuvent être développées en utilisant la RV. Des photos ou vidéos 360 degrés ainsi que des modélisations 3D peuvent être présentées grâce à une visionneuse (par exemple, la Google Cardboard), un téléphone intelligent (ou iPod) et des applications comme celles contenues dans la suite « Google Geo » (Street View, Expeditions, Earth, Tour Creator) ou directement sur YouTube. La RV permet donc la visite de lieux historiques ou inaccessibles, de vivre des événements marquants ou de prendre conscience d’aménagements différents.

Concrètement, pour développer la compétence « Interpréter le changement dans une société et sur son territoire », on pourrait comparer les sociétés de 1900 et de 1980 en se servant, d’une part, de photos d’autrefois et, d’autre part, de la RV pour explorer les mêmes lieux, mais à notre époque. Les élèves auraient donc à associer les images anciennes avec celles en 360 degrés et à indiquer les éléments de continuité ou de changement sur chacune d’entre elles.

Pour faire un lien avec l’actualité et discuter du Nunavut qui s’est joint à la Confédération canadienne depuis 20 ans, on peut faire visiter ce territoire autochtone aux élèves en RV. En se servant de cette vidéo 360 degrés sur YouTube ou de Google Earth, les élèves plongeront dans un univers qu’ils n’ont pas la chance de voir très souvent. Portez attention aux paysages, aux habitations, à la végétation. Dans la progression des apprentissages, les éléments « Organisation territoriale », « Enjeu territorial » et « Réalité géographique d’ordre planétaire » d’un territoire autochtone sont ciblés. Une fois l’exploration terminée, amenez les élèves à se questionner sur comment les Inuits se sont adaptés à leur territoire et quelles marques d’appropriation les apprenants ont pu remarquer. Vous pouvez même comparer la capitale, Iqaluit, avec une autre capitale bien connue (la ville de Québec, par exemple) pour ressortir les différences entre ces deux réalités.

La RV en univers social permet d’intérioriser la compréhension d’une réalité lointaine et d’atténuer la distance entre l’apprenant et le sujet d’étude.

L’enseignant peut décider de mettre les élèves en création avec de réalité virtuelle, grâce notamment à l’application Tour Creator . Il peut leur demander de concevoir une visite virtuelle d’un musée, d’un lieu ou d’un bâtiment historique. Les images pourraient être prise sur place comme en ligne. Chacun des groupes des élèves devra bâtir visite pour les autres de la classe. 

En science et technologie, la RV peut servir à vivre une expérience immersive au coeur d’un phénomène naturel (comme une tornade) pour en décrire ses caractéristiques (3e cycle du primaire, transformation de la matière, décrire certains phénomènes naturels). Grâce à cette vidéo de modélisation 3D sur YouTube, les apprenants assisteront à l’arrivée d’une tornade et passeront par toute la gamme d’émotions qui s’y rattache. En plus des apprentissages théoriques sur ce phénomène naturel, les élèves auront une démarche réflexive à mettre de l’avant suite aux émotions ressenties.

Ils pourront alors développer davantage d’empathie envers ceux et celles qui ont subi ces catastrophes et être plus conscients des risques associés à ce genre de phénomène destructeur.

Quelques pistes au secondaire

En éthique et culture religieuse (ÉCR), plusieurs questions éthiques peuvent être réfléchies en utilisant la réalité virtuelle afin notamment de développer l’empathie chez les apprenants. En utilisant des vidéos 360 degrés disponibles sur YouTube mettant l’accent sur la pollution et les changements climatiques, le thème « l’avenir de l’humanité » peut aisément être abordé. Des discussions sur les défis à relever au 21e siècle et sur les façons d’entrevoir l’humanité seront ainsi mises de l’avant. Le concept « d’ordre social » peut aussi être approfondi grâce à la RV.  Par exemple, on pourrait faire vivre aux apprenants un moment au milieu des bombardements à Alep, au coeur du conflit syrien.

Bref, la réalité virtuelle en ÉCR permet de minimiser la distance entre l’objet et le sujet et de faire vivre des contextes émotifs à la 1re personne, tout en visant un apprentissage réflexif.

En français, la RV peut également être au service des apprentissages dans la mesure où elle peut contribuer à l’expérience littéraire des élèves. En effet, l’écriture d’un récit d’aventures peut passer par la création d’un univers en réalité virtuelle. L’auteur peut alors, par exemple, utiliser Street View  pour créer des photos en 360 degrés qui représentent l’environnement dans lequel évoluent ses personnages et les intégrer à l’aide d’un code QR à son récit. La création d’univers virtuels modélisés en 3D est également possible avec CoSpaces EDU . Cette plateforme permet la conception d’expériences interactives pouvant servir à l’immersion totale dans le récit d’aventures. En effet, l’élève peut recréer des scènes importantes de son histoire en 3D et ainsi donner la possibilité au lecteur d’être en complète symbiose avec le héros. Le lecteur (muni de son casque RV) peut se déplacer dans l’environnement virtuel et même interagir avec les personnages qui y sont modélisés. Voici d’ailleurs un tutoriel qui guide pas à pas dans l’élaboration d’expériences interactives en 3D sur CoSpaces Edu. De plus, Carrefour Éducation propose des pistes pédagogiques de l’outil.   

La RV permet à l’écrivain de raconter son histoire avec une plus grande efficacité, avec un meilleur ressenti. Le lecteur, de son côté, peut visiter les lieux en RV pour mieux anticiper ou mieux comprendre les actions du personnage. Il sera en mesure de se mettre à la place du héros et de vivre davantage d’émotions. Consultez cette situation d’apprentissage mise au point par le RÉCIT qui donne tous les détails de la réalisation d’une activité de création littéraire facilitée par la RV.

Les récits d’aventures sont bâtis de sorte que les nombreuses descriptions (environnement, personnages, etc.) soutiennent la compréhension et l’imaginaire du lecteur. La RV devient alors un outil très puissant pour voir et ressentir les péripéties du héros auquel on aime s’identifier.

Pour trouver plus d’idées ou pour partager des expériences en réalité virtuelle dans tous les domaines (français, art, science, ECR, sciences, etc.), Marie-Ève Lapolice a créé ce document collaboratif.